Accueil > Accès publics à Internet > Animation du réseau > La Fédération nationale du Sport Numérique a tenu son assemblée générale

La Fédération nationale du Sport Numérique a tenu son assemblée générale

18 août 2014

La Fédération nationale du Sport Numérique a tenu son

Les membres de la Fédération se sont réunis le 31 mai 2013, à 9h, à Privas, siège de la Fédération, sous la présidence de M.Claude Gaillard, président de la Fédération. Au programme : élection du Bureau, point sur l’activité dans les centres, réflexion sur la technologie utilisée, la mise en place de mini-tournois...

Étaient présents : (cliquer sur ce lien pour dérouler la liste)

Jean-Paul Chabal (Alissas), Jean-François Daller (Direction Départementale de la. Cohésion Sociale et de la Protection des Populations, Ardèche) Céline Debaud (Centre Multimédia Alboussière) Fabrice Demurger (Créateur de jeux vidéos) Claude Gaillard (Centre Multimédia Cruas) Maryne Maurizi (Centre Multimédia Guilherand-Granges) Garlann Nizon (SIVU des Inforoutes) Samuel Pabion (Centre Multimédia La Voulte Sur Rhône) Guillaume Pénélon (Centre Multimédia Villeneuve de Berg) Amandine Renault (SIVU des Inforoutes) Raymond Rizziteli (Responsable de l’animation de la MJC de la Voulte sur Rhône) Daniel Suszwalak (SIVU des Inforoutes) Romain Turca (Centre Multimédia Annonay)


1. Présentation de la Fédération

Claude Gaillard présente la Fédération en quelques mots : « il s’agit d’accompagner et d’encadrer les nouvelles disciplines hybrides, mélangeant activités physiques et sportives, sur de nouvelles technologies. Ces activités vidéo-ludiques sont un pari sur l’avenir. La première compétition du 7 mars 2013 a permis de révéler le potentiel de l’activité. »
Claude rappelle l’historique du projet

Bilan des centres équipés : 6 en Ardèche, 1 en Drôme.
Un tour de table est lancé afin que chacun se présente.

Assemblée générale de la Fédération Nationale du Sport Numérique
Assemblée générale de la Fédération Nationale du Sport Numérique
Assemblée générale de la Fédération Nationale du Sport Numérique
Assemblée générale de la Fédération Nationale du Sport Numérique
Assemblée générale de la Fédération Nationale du Sport Numérique
Assemblée générale de la Fédération Nationale du Sport Numérique
Assemblée générale de la Fédération Nationale du Sport Numérique
Assemblée générale de la Fédération Nationale du Sport Numérique

2. Présentation des finances

Daniel Suszwalak, DGS des Inforoutes, présente le point financier. Il rappelle que l’investissement initial provient du syndicat, qui a équipé les centres intéressés en TV 50 pouces, d’une Wii avec jeux et manettes.
Sept centres ont été équipés de manière uniforme, sauf si certains possédaient déjà une dalle ou des jeux. Ce premier investissement représente environ 1 000€/centre. Une demande de subvention a été acceptée par le Conseil Général de l’Ardèche, qui a financé à hauteur de 500€ la compétition du 7 mars. Cette subvention a notamment permis de financer les outils de communication (banderole, tee-shirt...).

Au-delà de cet aspect, Daniel Suszwalak tient à rappeler la forte mobilisation humaine nécessaire pour faire vivre ce projet, notamment pour l’organisation, la communication, l’animation, les photos, les vidéos...

3. L’activité au sein des centres

Les animateurs présentent à tour de rôle leur activité Sport numérique.
- Guillaume Pénélon (CCM Villeneuve de Berg) : « je n’avais pas d’équipe le 7 mars. J’ai mis en place 2 activités avec des mini-rencontres. Il y a un intérêt et un potentiel mais une logistique doit être mis en place pour la gestion. Je pense aussi qu’il faut se familiariser avec les outils. »

- Jean-Paul Chabal (CCM Alissas) : « 1 équipe était inscrite le 7 mars. On est en attente de la suite, mais il y a effectivement du potentiel. »

- Samuel Pabion (CCM La Voulte) : « le centre est au sein de la MJC donc c’est plus facile de toucher le public. On est en attente de mini-tournois pour faire vivre l’activité. »

- Céline Debaud (CCM Alboussière) : « il n’y avait pas d’équipe inscrite car le centre était nouvellement équipé. Je travaille avec des centres de loisirs. Les jeunes sont motivés pour participer à un tournoi. L’entrainement a lieu une fois tous les quinze jours. »

- Romain Turca (CCM Annonay) : « il n’y avait pas non plus d’équipe le 7 mars. On a sorti la Wii pour des manifestations précises et ça a fonctionné. J’ai contacté certains centres sociaux, pour animer un temps Wii avec eux le mercredi. »

- Claude Gaillard (Cruas) : « un partenariat avec le centre jeunes a été noué. On a dû aller chercher le public. A Cruas, l’activité a débuté en juillet 2012, à raison de 25 séances entre 2 et 3h entre juillet et mars, pour préparer la compétition. 5 séances étaient pour les ados, les 20 autres pour les plus jeunes. Se pose la question de l’évolution de l’activité. »

Il est rappelé que, dès l’origine, le public âgé était un public potentiel, avec des jeux adaptés comme le bowling. De même, il y a eu des rapprochements avec le public handicapé, l’APF et le Comité handisport. La Fédération postule que le sport numérique peut s’adresser à tous les publics.

4. Point sur la technologie

Les animateurs s’interrogent sur les limites de la technologie (il suffit bien souvent de bouger le poignet seul pour marquer des points, réduisant l’aspect physique) et de son évolution au fil des ans. Il est décidé de conserver la Wii, comme un bon compromis, pour les deux prochaines années.

5. Question des mini-tournois

Afin de donner un aperçu du tournoi du 7 mars, la vidéo est montrée à l’assemblée. Un tel tournoi demande une organisation difficile à gérer et à mettre en place plus d’une fois par an. Or La Voulte a reçu des demandes pour réorganiser cet événement. Il a alors été envisagé de mettre en place des mini-tournois entre deux ou trois centres.

JPEG - 85.3 ko
Fabrice Demurger explique les liens qui se créé lors des jeux en ligne

Fabrice Demurger demande pourquoi la Fédération n’organise pas des rencontres en ligne. Il y a deux raisons : cela enlève la dimension sociale, le lien physique entre les joueurs ; et les jeux en ligne n’intègrent pas la dimension physique, importante à la Fédération.

Après discussion, il semble que l’organisation de mini-tournois doit être pilotée par la Fédération. Il y a également des contraintes inhérentes à chaque centre. La Voulte explique ainsi que les activités des centres jeunes sont prévus presque trois mois à l’avance.

Afin de réfléchir à ces question de logistique et plus généralement au développement de la Fédération, Maryne Maurizi va être détachée pour les Inforoutes.


6. Questions diverses

- La cotisation : elle est fixée à 20€/centre.
- Les 10e rencontres régionales de l’Internet Accompagné : Garlann Nizon demande si un animateur a prévu de présenter la Fédération lors des EPN Camps. Les animateurs vont y réfléchir.
- Élection du Bureau : Guy Fréry, secrétaire, a donné sa démission. Le nouveau Bureau est élu à l’unanimité : Claude Gaillard, réélu comme président, Maryne Maurizi, nouvel trésorière, Samuel Pabion, nouveau secrétaire.
- Niveau national : Garlann Nizon été contacté par le réseau de Haute-Normandie, Ecoter... Face à ses demandes, le manque de support de communication se fait sentir.
De nouveaux points vont s’équiper en jeu numérique : la bibliothèque de Simone De Beauvoir à Romans, la maison de retraite Livron, à Loriol, la médiathèque de Valence....
Daniel Suszwalak précise que l’un des buts de la Fédération est d’aider les CCM intéressés, de créer une structure ouverte à tous. Il informe également que ce projet a été présenté aux Rural’Tic et aux Trophées des Interconnecté.

- Concernant les maisons de retraite, Daniel Suszwalak précise qu’il faut s’adresser au CG07, qui les gère. Il pourrait être envisagé de prendre contact avec un ergothérapeute pour s’assurer de l’adéquation entre ce public et nos pratiques.

JPEG - 56.5 ko
Maryne Maurizi raconte son expérience avec le public âgé

Maryne Maurizi a testé les jeux Wii auprès d’un public âgé et a noté la difficulté pour beaucoup de maintenir la manette. Elle a également noté l’importance de la récompense pour valoriser les joueurs.

- Notion sportive : Jean-François Daller explique l’importance de fixer les règles de la compétition, de favoriser le fair-play. Il lance également une réflexion sur la possibilité de match aller/retour. En définissant précisément ces points, Jean-François Daller pense que la Fédération pourra évoluer du socio-éducatif à un niveau plus sportif. Il est conscient de la difficulté de véhiculer le sport numérique mais en définissant mieux ses contours, il pense que l’évolution sera meilleure. Pour lui, les rencontres physiques sont importantes. Enfin, il faut choisir avec soin les jeux des tournois et fixer des codes de valeurs.

inforoutes syndicat
  • e-ardeche.fr les sites web ardéchoix
  • Inforoutes.fr le syndicat mixte
  • e-Grappe les e-outils des collectivites territoriales
  • Le blog des EPN ardéchois et drômois
Assistance

Assistance aux utilisateurs
Contactez les techniciens
Tél : 04 75 30 79 13
Tous les contacts

Prise en main à distance
Pour Windows - MacOS - Linux

Recherche
Rechercher sur ce site
Recherche avancée…

dématérialisation

Tous les mots-clés…
Rechercher sur le web
Exalead Voilà Yahoo Google
[Aller en haut de page]